Ouessant d’ailleurs et de chez nous

Voici le premier article d’une nouvelle série dédiée aux moutons d’Ouessant. Nouvel éleveur de cet ovin fascinant, j’espère partager ma passion au fil des posts et échanger avec mes lecteurs.

Elevage de moutons d’Ouessant en Suisse romande…

Les moutons d’Ouessant, semblerait-il, en passionnent plus d’un, même bien loin de leur berceau d’origine. Cet élevage « d’ailleurs » est en Suisse romande. Mes moutons d’Ouessant sont donc des « p’tits suisses ». 🙂

Ouessant d’ailleurs découle de l’idée écoparcelle : des moutons d’Ouessant – tondeuses qui participent activement à l’entretien du paysage en essayant de contribuer aussi au développement durable (http://www.ecoparcelle.ch)

Les moutons d’Ouessant sont d’excellentes tondeuses écologiques

Des communes, des entreprises et des particuliers font appel à nos services. Le nombre de moutons est adapté à la taille de la parcelle, généralement 2 à 3 moutons d’Ouessant pour une superficie de 1’000m2. Nos petites tondeuses sont disponibles dès le début du mois d’avril et restent sur leur terrain d’entretien jusqu’à l’automne. Quand ils repartent, la surface est bien rase. Nos moutons peuvent rejoindre leur site d’hivernage pour y passer la mauvaise saison, souvent sous la neige. Effectivement, on est bien loin de Ouessant…

La rusticité des moutons d’Ouessant n’empêcherait pas leur bergère de produire quelques fromages!

Pas de production de laine, de viande ou de produits laitiers. Tout du moins pour le moment, pour les fromages s’entend ! Seulement du pâturage et beaucoup de plaisir.

La fabrication très artisanale de fromages pourrait effectivement s’envisager, à condition d’opter pour une traite manuelle de certaines brebis malchanceuses. Renseignements pris, je n’ai pas trouvé de trayeuse adaptée à la taille des moutons d’Ouessant.

Parmi une quarantaine de brebis, il est fréquent que 2 à 3 d’entre elles perdent leur agneau. Agneaux morts-nés ou agneaux fragiles qui meurent dans les jours ou les semaines suivant la naissance. Il faut alors traire les brebis pour soulager leurs mamelles d’un lait devenu inutile. Les mamelles vont se tarir mais seulement après quelques semaines. Pourquoi ne pas utiliser ce lait? Expérience à tenter, peut-être dès cette saison 2018. Des nouvelles par post interposé le cas échéant.

Mais l’élevage des moutons d’Ouessant s’érige en priorité

Coté écopâturage, cela fait cinq ans qu’écoparcelle propose les services de ses jolis moutons. Voilà donc cinq années que je connais le Ouessant, presque autant que je me passionne pour lui et maintenant 2 petites saisons que je consacre à une vraie sélection d’élevage afin de lui permettre de conserver, même bien loin de son île, ses belles caractéristiques.

J’espère partager au fil des pages les profils des membres du troupeau et les anecdotes qui font notre vie de troupeau mené par sa bergère et ses deux chiens.

La bergère.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :